15 02 19 Lettre aux professionnels

Ce site propose une cotation boursière répondant strictement aux principes juridiques. En effet, l'information boursière actuelle est erronée et non adaptée aux épargnants et investisseurs non avertis

LETTRE AUX PROFESSIONNELS

15 02 2019

Si les propos ci-dessous pourront vous étonner par leur force, sachez que bien avant le krach de 2008 j'insistais déjà sur les errements de l'utilisation des fonds communs de placement.
 
Par la suite et plus précisément le 7/06/2013, j'ai eu l'occasion de confirmer les réalités de désinformation, de perte de chance, d'abus de confiance et d'escroquerie dont sont victimes les épargnants non avertis à Monsieur Brunschwig dans les bureaux de l'Anacofi.
 
Anacofi qui, même si elle a continué de couvrir volontairement les faits juridiques évoqués, a au moins accepté de me recevoir alors que la CNCGP et la Compagnie des CGPI restaient aux abonnés absents.
 
Mesdames, Messieurs les Professionnels, il est impératif de revenir à la prise en compte de la gestion des volumes de titres en Bourse dans vos choix. Gestion dans les volumes qui, seule, apporte crédibilité et honnêteté aux épargnants non avertis.
 
De très belles "petites" et "moyennes" sociétés de gestion de portefeuilles sont mises en difficulté par le marketing de valeurs liquidatives comptables de sociétés de gestion plus importantes. Sociétés plus importantes qui n'ont trop souvent et en toute logique que des fonds communs de placement type "pyramide de Ponzi" à vendre.
 
Pour rappel, les valeurs liquidatives comptables ne peuvent en aucun cas être présentées comme des performances financières réalisables par tous, sauf à prendre le risque de poursuites juridiques pour "perte de chance, abus de confiance et escroquerie" par les avocats des clients non-professionnels.
 
À l'heure où les institutions internationales ne cessent d'avertir sur les risques de crises "Se taire jusqu'à où, jusqu'à quand ?"
 
Alors que les instances internationales ne cessent d'avertir des risques, pensez-vous réellement que les avocats ne voient rien et qu'ils n'attaqueront pas la crise venue ?
 
Pensez-vous réellement que les avocats vont éternellement ne pas comprendre que l'échange cash contre valorisation comptable des fonds communs de placement qui ne gèrent pas dans les volumes est une opportunité pour eux ?
 
À contrario, et si cette situation était une opportunité professionnelle et humaine pour que l'ensemble des professionnels rigoureux puisse se distinguer ?
 
Et si c'était sur cette base que vous pouviez bâtir une rémunération plus juste à la hauteur de votre travail, un retour sur investissement plus honnête pour le client et une logique plus respectueuse pour le système SOCIOECOPOFI (sociologique, économique, politique et financier) dans son ensemble et plus adaptée à l'ensemble des règles de droit ?
 
Pourquoi ne pas travailler au sein d'une réalité financière alliant rigueur et honnêteté professionnelle ?
 
Tel a toujours été l'objectif de mes travaux et prises de position depuis plus de 15 ans. Quel meilleur juge que le temps pour celles et ceux qui m'ont lu ?
 
Tel a été le refus des associations existantes qui ont couvert en toute connaissance de cause l'ensemble des réalités juridiques évoquées.
 
Restez dans vos associations respectives pour leur couverture légale. Pour celles et ceux qui se retrouvent peu ou prou dans mes propos, réfléchissons ensemble à comment structurer une gamme d'offre de services et de produits financiers humainement responsable en coopération avec des prestataires spécifiques et des gérants qui savent gérer des volumes de titres boursiers. 
 
Ces propos ne peuvent en aucun cas être pris comme des jugements de valeur de qui ou de quoi que ce soit. Ce n'est pas leur objet et il n'a jamais été le mien. Juste s'approcher de la vérité par la prise en compte de l'ensemble des réalités dans le respect des lois et obligations.
 
Christian PIRE
06 70 32 70 15